HUMEURS Mes petits textes

Le relais

13 juin, 2011

­On vit comme un soupçon de lueur,
Semblant incertaine, on supposa sa rumeur.
On vit alors une étincelle,
Semblant certaine, on s’intéressa à elle,
On trouva au coin d’un petit feu,
Un indice assez curieux,
L’arme du crime devant nos silhouettes,
Les médias montrèrent l’allumette.
Le temps de se retourner,
Tout le paysage était incendié.
Beaucoup y voyant un foyer,
Sont venus s’y réchauffer.
La flamme avait déjà bien grandi,
Et ce pyromane était largement applaudi,
Aujourd’hui il s’y est trop frotté,
Alors il passa à sa fille le relais.
On la vit prendre ce flambeau,
Espérant qu’elle le jette à l’eau.
Le nationalisme légué devant une flambée,
La haine en héritage au cœur du foyer.
On doit se préparer à la fournaise,
Et ne pas écouter leurs foutaises.
On devrait peut-être même s’attendre,
A ce que tout soit réduit en cendre.


Séverine M.
2003

A Eric,
L’année dernière pour ton anniversaire tu votais Chirac parce que Le Pen.
Cette année, rien de mieux, Marine prend la relève.


[Lundi 21 avril 2003, J.M Le Pen a nommé sa fille Marine 5ème vice présidente du Front National.] A ceux qui le croient déjà mort, ne voyez pas en lui la fin, la fin d’un parti, la fin d’une idéologie, Mais le commencement de la fin.

No Comments

    Leave a Reply