Critiques HUMEURS

Mano Solo et la réedition de « Joseph sous la pluie »

10 février, 2012

Si je vous parle de ce livre aujourd’hui, c’est parce que deux ans après la mort du chanteur, dessinateur, peintre, nouvelliste et poète, sort un livre sorte de compil des écrits de Mano. On y retrouve son roman « Joseph sous la pluie », mais aussi son recueil de poésies « Je suis là » et des dessins inédits. C’est un livre qui nous nous plonge au plus profond de l’intimité de Mano Solo.

Mais c’est qui ce Joseph ?

urlAprès une rupture sentimentale très douloureuse avec celle qu’il nomme cheveux noirs, Joseph prend le large. C’est sur une péniche en ruine que commence l’histoire de Joseph. Il est seul dans sa galère, il est seul sous la pluie. Il boit et fume pour l’oublier, mais cheveux noirs le hante jour et nuit. Joseph c’est en réalité Mano Solo. Mano qui a navigué sur une péniche rouillée. Comme il l’a chanté dans l’album « Dehors » : « Sur le canal du Midi il y avait un p’tit gars… Il avait un bateau, tout droit, planté dans l’eau, une vieille carcasse pourrie qu’était son paradis ». Sa chanson « Les Gitans » a d’ailleurs été écrite lors d’une escale de longue durée, 4 ans, à Toulouse.

Page 111 : « Je suis là » est un recueil de poèmes et textes en tout genre, c’est du Mano comme on l’aime. Il faut se le procurer car il y a un petit malin qui le vend 200 euro sur Amazon, ça lui fera les pieds !
Je vous lis un poème qui est assez cour : « Un jour le vent m’a dit que tu reviendrais alors j’ai attendu longtemps, trop longtemps et jamais tu n’es revenue depuis quand je vois le vent passer, je crache dessus. »

Et puis il y a des dessins inédits à la fin.

En ce qui concerne les sorties CD de Mano Solo, pas de nouvel album malheureusement mais un live, de 2009 à l’Olympia à l’occasion de sa dernière tournée. L’album s’appelle « Olympia ». On y trouve des anciens titres mais aussi des chansons du dernier album. Les recettes de la vente de l’album sont reversées à l’association « Fazasoma » qui vient en aide aux enfants malgaches. En l’achetant vous faîtes une bonne action. Par contre achetez, le ! Mano détestait le téléchargement,  alors foncez à la Fnouc !

Et comme le dirait Mano pour terminer la chronique : « Et vive la révolution ! »

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply